REAG/GARP

Le programme de base REAG / GARP vous offre une aide financière et organisationnelle pour un retour volontaire dans votre pays d'origine ou pour ré-émigrer vers un autre pays d'accueil.

Que vous souhaitiez retourner volontairement dans votre pays ou ré-émigrer dans un pays d'accueil tiers, sachez que vous pouvez bénéficier du programme REAG/GARP si vous n'êtes pas en mesure de financer votre voyage vous-même. Le programme vous soutient dans l'organisation du voyage, prend en charge votre billet d'avion ou de bus et peut vous accorder une aide financière pour le voyage. En fonction de votre nationalité, vous pouvez prétendre à d'autres aides financières au démarrage. Ce programme est financé par le ministère fédéral de l'Intérieur (BMI), les ministères compétents des Länder ainsi que le Fonds « Asile, migration et intégration » de l'UE (AMIF).

Sur la page d'accueil, vous avez la possibilité de consulter le film explicatif, qui vous présentera le déroulement du retour volontaire.

Description de l'aidePlusieurs critères, comme votre nationalité, déterminent si vous pouvez bénéficier d'une aide financière et, si tel est le cas, de quel type d'aide vous pouvez bénéficier. Les prestations possibles sont les suivantes:• Prise en charge des frais de transport• Aide financière pour le voyage• Aide financière au démarrageCatégories de personnes pouvant bénéficier de REAG / GARPSi vous n'avez pas les moyens de financer vous-même (vous ou des proches tenus envers vous à l'obligation alimentaire) votre retour volontaire et que vous appartenez à l'une des catégories de personnes suivantes, vous pouvez bénéficier de REAG / GARP : demandeurs d'asile, personnes déboutées de leur demande d'asile, personnes en possession d'un permis de séjour (réfugiés reconnus comme tels, par exemple), victimes de prostitution forcée ou victimes de la traite des êtres humains. Les ressortissants des pays suivants peuvent également obtenir une aide financière au démarrage :Groupe 1: Afghanistan, Éthiopie, Érythrée, Gambie, Ghana, Irak, Iran, Nigeria, Pakistan.Groupe 2: Égypte, Algérie, Arménie, Azerbaïdjan, Bangladesh, Bénin, Burkina Faso, Chine, République démocratique du Congo, Côte d'Ivoire, Géorgie (à condition que vous soyez entré sur le territoire allemand au plus tard le 27/03/2017 ; sinon, seuls vos frais de transport sont pris en charge), Guinée, Guinée-Bissau, Inde, Cameroun, Kenya, Liban, Mali, Maroc, Mongolie, Niger, Territoires Palestiniens Occupés, Fédération de Russie, Sénégal, Sierra Leone, Somalie, Sri Lanka, Soudan, Tadjikistan, Togo, Tunisie, Turquie, Ukraine, (à condition que vous soyez entré sur le territoire allemand au plus tard le 10/06/2017 ; sinon, seuls vos frais de transport sont pris en charge), Vietnam.Le montant de l'aide financière au démarrage dépend de la catégorie de personnes à laquelle votre nationalité vous affecte. Si vous venez d'un pays à partir duquel vous avez pu entrer en Allemagne sans visa, seuls les frais de transport peuvent être pris en charge. Cela signifie que vous ne pouvez percevoir aucune autre aide financière pour le voyage ni d'aide financière au démarrage. Cela s'applique par exemple aux pays des Balkans occidentaux. Les ressortissants des États membres de l'UE ne peuvent pas bénéficier de REAG / GARP.Remarque: En raison de la situation actuelle en matière de sécurité, l'aide REAG / GARP est pour le moment suspendue pour les retours volontaires vers la Syrie, la Libye et le Yémen. Les demandes de retour volontaire vers l'Érythrée et la Somalie ne sont autorisées qu'à certaines conditions et sont soumises à un examen plus approfondi. Leur traitement peut donc prendre plus de temps. Pour en savoir plus, veuillez consulter les pages d'informations sur le pays de votre choix.Remarque: Les ressortissants géorgiens et ukrainiens doivent être entrés sur le territoire allemand avant la date de libéralisation du régime des visas pour leur pays respectif (28/03/2017 pour la Géorgie, 11/06/2017 pour l'Ukraine) afin d'obtenir une aide financière au démarrage. Si tel n'est pas le cas, seuls leurs frais de transport peuvent être pris en charge.Procédure de demandeAvant d'introduire une demande d'aide REAG / GARP, il est conseillé de vous rendre dans un bureau de conseil où vous pouvez vous informer et recevoir des conseils sans engagement de votre part. C'est la raison pour laquelle les demandes REAG / GARP ne peuvent être déposées qu'auprès de bureaux de conseil en vue du retour. Il existe des bureaux de conseil indépendants, comme ceux des associations caritatives, mais également des bureaux de conseil publics, comme ceux des services sociaux ou des autorités compétentes en matière d'immigration. Sachez que les bureaux de conseil spécialisés, les bureaux centraux en vue du retour ainsi que ceux du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) peuvent se charger de déposer votre demande pour vous. Cliquez ici pour trouver le bureau de conseil en vue du retour le plus proche. Si votre demande de retour volontaire est acceptée, votre voyage est ensuite organisé en coopération avec l'OIM.Documents requisPour pouvoir retourner volontairement dans votre pays, vous avez besoin d’au moins un passeport valide, un document qui remplace le passeport ou une attestation de passage de la frontière (« Grenzübertrittsbescheinung » (GÜB) en allemand) pour le pays de retour. (Les personnes contraintes au retour doivent être impérativement munies d'une GÜB.) Certains pays autorisent également leurs ressortissants à entrer sur leur territoire avec le laissez-passer européen. Pour les demandeurs d'origine africaine, veuillez noter qu'il est souvent nécessaire d'obtenir une confirmation de réservation de la part de l'OIM avant de pouvoir demander le document de voyage correspondant auprès de l'ambassade de votre pays d'origine. Si vous souhaitez ré-émigrer vers un pays d'accueil tiers, vous devez obtenir un visa de long séjour qui vous autorise à y séjourner pendant un an.Cas médicaux particuliers et aptitude à voyager en avion pour les femmes enceintesLes personnes ayant des problèmes de santé peuvent également rentrer volontairement dans leur pays d'origine. Notez toutefois que les cas MEDA (« MEDical Assistance ») nécessitent un temps de traitement plus long, selon la maladie et les expertises médicales requises. Les femmes dont la grossesse est attestée doivent se procurer une attestation médicale prouvant leur aptitude à voyager en avion. Vous devez impérativement indiquer vos problèmes de santé éventuels sur le formulaire de demande REAG/GARP. Les questions spécifiques (médicaments, suivi médical, expertises médicales, etc.) sont à régler avec les agents compétents de l'OIM.Réfugiés mineurs non accompagnésDe manière générale, les mineurs non accompagnés sont autorisés à rentrer volontairement dans leur pays d'origine. Leur demande doit cependant faire l'objet d'un examen approfondi, afin de déterminer si ce retour est dans l'intérêt de l'enfant. Dans ce cadre, des informations relatives à leur situation familiale dans leur pays d'origine et à leurs représentants légaux en Allemagne - ces dernières informations devant être établies par des actes - sont obligatoires.

Téléchargements

close